En Allemagne, USA, GB, les appareils METATRONS sont agréés selon le certificat ci-joint et ces compléments.

Ce matériel ne peut pas causer de mal à la santé du patient, conformément à la norme GOST. Le fonctionnement du dispositif est programmé de manière à détecter des divergences entre les signaux d'entrée et de sortie, ceci sur différentes fréquences, et selon un catalogue de situations inclus dans le système.Il sélectionne les situations les plus semblables à la personne qui se présente. Naturellement, l'exactitude de mesure dépend de la qualité de l'équipement, comme l'exactitude du catalogue  dépend de la finesse de son élaboration. Ceci est garant des données statistiques établies par la comparaison des étalons.

Et, dans ce domaine également, les faussaires sont en pleine activité.  

A cet effet le nom de Oberon - NLS a été abandonné au profit du nom protégé de Metatron - NLS. Il est de ce fait aisé de s'y retrouver et d'être sûr que le matériel et les algorithmes sont conformes aux normes fixées par les concepteurs.  

Mon conseil aux  intéressés, patients ou praticiens, est de vous renseigner auprès de l'IPP en Europe à Hambourg ou directement en Russie auprès de l'IPP à OMSK.

La responsabilité des choix revient à l'opérateur ! 

Le principe de fonctionnement de l’appareil METATRON - NLS qui est lié à la classe du "cerveau usine" des metatrons est basé sur les postulats de la théorie de Hoven, de Nesterov-Fourgon et de la logique d'entropie des quanta appelée ci-après : théorie NLS. Selon la théorie NLS, l'échange d'information entre les systèmes est effectué d'une manière distale, associativement et sélectivement, aux dépens des quanta de rayonnement électromagnétique, qui possèdent l'énergie proportionnée à l'énergie de la désintégration des liens de la structure élémentaire du système.

Le principe de la théorie NLSprécise ceci dans les systèmes physiques: au cours de l'échange de l'information, des conditions métastables & instables se produisent avec une probabilité de leur désintégration qui augmente de manière significative.L'intensité de l'échange d'information de deux systèmes information - échange A et B - augmente pendant que l'ordre dans l'un ou l'autre de ces systèmes présente  une perturbation. Le degré d'entropie de n'importe quel système est équivalent à la quantité d'informations qu'il contient ; donc, la destruction de l`équilibre dans un des systèmes (nommé A), avec un transfert parallèle d'information au deuxième système  ( nommé B ), trace la loi de la conservation de l'information postulée par la théorie de logique d'entropie. La théorie NLS a établi que ces rapports sont vrais, en termes de physique, seulement si les systèmes A et les systèmes B sont des systèmes de quanta, et l'agrégat des parts A et B peut être caractérisé par un état de quanta.

Ceci stipule que la disponibilité de l'échange de l'information au commencement existant se produit avant la destruction d'un des systèmes et ceci, dans le cadre de la logique d'entropie, combine les deux parties dans un système simple de quanta puisque ceci est conforme à l'effet d'Einstein - Rosen - Podolski. La théorie NLS permet d’expliquer plusieurs détails des mécanismes psychophysiques fondamentaux qui sont impliqués dans le transfert d'information entre deux objets espacés les uns des autres. Elle précise les mécanismes et les conditions qui forment l'associativité, la sélectivité de l'information et d'autres caractéristiques d'un canal exotique de transfert de données.

L'appareil fonctionne sur la base de l'amplification ( au choix, également inversion ) d’un signal prédestiné à la modification des structures métastables. Sous l'action des moments magnétiques externes des champs électromagnétiques, les cellules perdent leur orientation initiale, et pour cette raison, les structures de rotation des électrons deviennent désordonnées, ceci ayant pour résultat, l'occurrence interne des conditions métastables, instables, avec leur modification agissant en tant qu'amplificateur du signal de départ. 

Ceci a pour but de rééquilibrer les cellules qui regagneront leur fonction, et, elles participeront ainsi au maintient de la santé.

Du point de vue de la physique, l'appareil est essentiellement un système oscillateurs d'électron (cadistor) résonnant aux longueurs d'ondes du rayonnement électromagnétique. Leur énergie étant proportionnée à l'énergie de la destruction des liens de domination qui soutiennent l'organisation structurale d'un objet biologique. Dans le cas du Metatron, ce sont des champs colorés, pour les hautes fréquences, et des infrasons, pour les basses fréquences, organisés en gammes harmoniques, qui sont utilisés. On peut y intégrer des ondes de formes de diverses substances, comme des plantes, des aliments, des organes sains, des  agents parasites ou infectieux, des agents homéopathiques ou des minéraux. 

Ces ondes de formes peuvent être, au libre choix de l'opérateur, utilisées dans leurs formes de base ou inversées créant ainsi un antidote ou anti-allergique par exemple.

L'information de l'état spécifique d'un objet biologique est prise, par la méthode, sans contact, à l'aide d'une sonde développée spécifiquement. Cette sonde détecte les fluctuations les plus infimes, cependant discernables, du signal qui est émis. Puis, elles sont numérisées à l'aide d'un microprocesseur relié à un ordinateur. La sonde utilisée par le metatron a la forme d'un casque audio.

Si, guidé par les règles de la chromodynamique quantique, les valeurs d'entropie de n'importe quel système sont représentées comme couleurs de spectre, les tonalités changeront de rouge foncé, pour les valeurs d'entropie minimales, par le rouge, l'orange, le jaune les verts puis les violets, pour les valeurs maximales. Ces valeurs sont couplées aux fréquences basses des infrasons qui vont de 1.8 Hz ( 1 Hz indique une vibration par seconde) pour les rouges allant vers 8,2 Hz pour les violets. Des calculs théoriques plus précis, effectués avec un ordinateur permettent de choisir une série de conditions stationnaires, correspondant à un certain potentiel d'entropie qui agissent l'un sur l'autre sélectivement avec le spectre du rayonnement électromagnétique. L'analyse comparative des tonalités de la gamme de couleur et de leur arrangement sur un modèle standardisé, garant de la dynamique de leur changement, en fonction du temps, permet de faire des évaluations sur la façon dont les processus de modification de la matière se déroulent. Et, également, pour faire des prévisions concernant la stabilité de ces structures, dans le temps. Les éléments ci-dessus sont la représentation de ces principes, qui, étant réalisés, sont les moyens de fonctionnement de ce matériel en tant que système diagnostique. Ce système peut être, conjointement, utilisé pour les soins et le transfert de ces informations sur un support neutre. La nature de ce support neutre est empiriquement étalonnée.

Chaque variété de cellules a sa propre stabilité énergétique, typique de certains liens moléculaires intracellulaires.

En modifiant les caractéristiques de rayonnement du générateur électromagnétique - Metatron (cadistor), il est possible de modifier la stabilité des liens intracellulaires, et, modifier les caractéristiques vibratoires des composés biomoléculaires, dans les cellules de tous les tissus. Il est évident que plus l'état instable est grand ou déja plus endommagé, présenté dans les tissus soumis à l'examen, plus la réponse de ces cellules sera grande. Dans ce cas, les fréquences de balayage coordonneront la position de réponse, et, ceci, combiné avec la valeur de réponse, décrira la géométrie ou structure de forme, générale, des perturbations accumulées dans l'organisme. Et, puisque la réponse est détectée, aux dépens des phénomènes psychophysiques existants, nous avons, en plus, représenté une série d'impacts physiques des fonctions cérébrales. La visualisation des organes étant placée sur l'écran, facilite les comparaisons.

Une projection d'énergie, qui modifie les liens moléculaires typiques, est employée dans le processus de positionnement. Elle est toujours couplée à la résonance des transitions électroniques correspondantes dans la structure du cadistor.

Sur la base de cette résonance, de l'énergie est libérée sous la forme de vortex ou micro-chakras. 


L'institut de psychophysique appliquée a développé le système original de recherche. Ce système permet de mettre en évidence toutes les conditions présentent dans le corps. Celles-ci se manifestent par des changements des caractéristiques vibratoires du tissu des différentes cellules, des chromosomes, et, pour finir par distinguer, même, des ferments et des hormones.
L'équipement est basé sur l'analyse spectrale du champ électromagnétique des vortex ( tourbillons) de n'importe quel objet biologique. (objet biologique = partie du corps

Cet équipement est tout à fait unique et conventionnel dans le monde aujourd'hui.

Les expériences nombreuses, qui ont été faites à l'institut de psychophysique, confirment un rapport étroit entre les champs électromagnétiques de vortex et les systèmes biologiques. L‘ IPP utilise ces champs, capables d’interactions intercellulaires, en tant que moyen de bilan complémentaire. Les champs électromagnétiques des vortex jouent une part importante dans le transfert de l'information et de l'interaction avec les divers systèmes biologiques. Un autre nom des ces champs de vortex peut être les champs électromagnétiques pulsés ou oscillants.

Comment est-ce que les systèmes biologiques identifient puis séparent l'information nécessaire du bruit de fond, et, de quelle façon les messages supplémentaires et intercellulaires ont-ils lieu ? La recherche sur les champs énergétiques, effectuée par l'institut, autour des animaux, a conclu qu’il existe, là, un champ électromagnétique oscillant de basse fréquence, extrêmement faible. Dans le but de comprendre l'énergie et les champs qui entourent toutes choses vivantes, nous sommes venus à comparer le bio-phénomène de ces champs, dont l'existence a été connue depuis les temps immémoriaux, en particulier devant l'évidence représentée par l’Ayur-Veda et dans la médecine chinoise ( MTC ), ainsi que certaines méthodes relevant de la naturopathie traditionnelle européenne ( NTE ).

Les découvertes scientifiques, sous-tendantes de cette méthode, sont simplement une addition technologique à la tradition séculaire de la médecine traditionnelle, basées sur les conceptions énergétiques, pour régler le corps. Si, nous nous tournons vers le système des méridiens chinois, nous apprendrons que les mystères des blocages du CHI, qui, en termes d'énergie, sont semblable à celui d'un flux de photons, moteur du champ électromagnétique. 
Le scientifique américain B. Kim a découvert, que la stimulation des points terminaux, en acuponcture, s'est avéré utilisable pour atteindre le noyau de cellules.
Il y a beaucoup de moyens d'influencer le système des méridiens pour la thérapie, mais leurs effets ne sont, souvent, pas assez forts.


Les modèles d'ordinateur METATRON-NLS présentent à l’opérateur une projection tridimensionnelle des organes internes ou d'une partie choisie du corps.
Les marques colorées, placées sur l'image, facilitent le travail de l’opérateur dans la visualisation de l'emplacement d'un processus pathologique et de l'estimation de son état. Il est ainsi possible de faire un pronostic, en comparant le marquage coloré et d'estimer leur amélioration, principalement en utilisant la dynamique de leurs changements dans un temps donné. Afin de définir une pathologie dans un secteur, il est nécessaire d'étudier les niveaux plus profonds de l'organe, en faisant apparaître des sous-structures successives, jusqu'à ce que le foyer approprié soit déterminé. C'est la première fois que des technologies avancées, dans le domaine de la régulation de l'homéostasie sont présentées sur le marché. C'est, à ce jour, le programme le plus novateur de la gestion de l'homéostasie. Les chercheurs de l'institut sont les premiers à avoir réussi cet équipement, le plus efficace, et capable de réaliser l'accord de fréquence des impulsions principales, automatiquement, sans intervention humaine. Cet accord de fréquence a pour but de rétablir l’équilibre énergétique. Ceci est réalisé par une combinaison de différentes oscillations électromagnétiques, spécifiquement modulées, enregistrées sur une matrice. ( Matrice = support neutre, comme un vin doux par exemple ).


Le concept fondamental dans le développement de cet équipement suit l'hypothèse que le corps humain a un cadre électromagnétique d’informations qui répond au rayonnement externe. Il s'agit d'un système ouvert. Ce cadre d’informations a été traité, empiriquement, par des médecines traditionnelles. Ce sont toutes celles qui se dirigent vers une compréhension rationnelle des méthodes qu'elles préconisent qui sont concernées!

Le travail théorique et expérimental qui a permis de produire le système METATRON – NLS,  un générateur non linéaire de quantum, a, en fait, été lancé par Nikola Tesla, un homme de génie dans l'électronique à la fin du dix-neuvième siècle. D'autres scientifiques ont continué ce travail. Particulièrement J. Lakhovsky, un chercheur français exceptionnel, qui a étudié les effets des radiofréquences sur des conditions de la santé animale. Il a fait de nombreuses recherches, non seulement sur les effets des radiofréquences, mais également sur les effets des fréquences électriques sur le champ biologique humain. 

La découverte de la possibilité de mesure débute entre 1781 et 1797 par un conflit entre Volta, qui observe des réactions liées aux relations entre les différents métaux présents, et Galvani qui pense à une électricité produite par la cuisse de grenouilles mise en présence de différents métaux, ce qu'il appelle électricité animale.  Puis, un chercheur allemand, Johann Schweiger, construit le premier galvanomètre en 1820. C'est le chercheur Berlinois, le Dr Emil Heinrich du Bois-Reymond 1818 -1896, qui a dirigé ses recherches sur les poissons électriques, l'amenant à concevoir un galvanomètre particulièrement sensible. Ses travaux font de lui le père de l'actuelle électrophysiologie.

 Dans les années 1940 et 1950, le Dr bavarois R. Voll a repris ces travaux et les a appliqués sur les points classiques d'acuponcture avant d'en établir une cartographie personnelle, basée sur les parties découvertes du corps, principalement les mains et les pieds. Il a, en particulier, découvert un point de contrôle pour chaque méridien et vaisseau énergétique. Reinhold Voll a élaboré un système capable d'examiner électriquement les points d'acuponcture du corps humain. Il est le père incontestable de l'organométrie et des méthodes qui utilisent la mesure des points ou zones réflexes cutanés. La méthode de diagnostic de l'électro-acuponcture de Voll, repose sur la mesure des potentiels d'énergie des organes et des systèmes. Ils sont mesurés sur des points biologiquement actifs (EAV) qui affectent le corps, par des voies réflexes, donc indirectement. Ceci souvent avec une erreur considérable dès qu'un matériel inadéquat est utilisé. Là aussi, on doit préciser que le DERMATRON est le seul matériel reconnu par le Dr Voll. Dans cette méthode la dextérité de l'opérateur est capitale, sa formation est déterminante.

La méthode d'analyse NLS a développé des modalités pratiques conduisant à une évaluation directe de l'état de l'organe avec un détecteur non envahissant. Chaque organe, et chaque cellule, possèdent des oscillations distinctes, stockées dans le logiciel, qui peuvent être montrées graphiquement sur l'écran. Elles représentent les conditions de l'échange de l'information entre l'organe (tissu) et l'environnement. Après avoir lu les caractéristiques fréquentielles du processus biologique étudié, le système compare le degré de similitude spectrale entre le tissu sain et celui pathologiquement affecté. Puis, il le compare aux agents agresseurs répertorisés pour obtenir le processus ou la tendance pathologique la plus probable. En combinant ces processus, un bilan virtuel peut être réalisé, doublé par un état différentiel, pour chaque processus. Une autre occasion, merveilleuse, donnée par l’analyse NLS, c’est l’essai d’une médication désirée. Le système de recherche fournit une occasion unique d'enregistrer les fluctuations de fréquence de n'importe quelle préparation, et de les ajouter, aux quelques milliers, déjà présents dans la base de données. Le système recherche un remède qui a la caractéristique spectrale la plus favorable au processus pathologique, et propose, sur une échelle de probabilité, le remède le plus efficace.

À la lumière de ce qui précède, n'importe quelle vibration de maladie peut être représentée comme une perturbation de la synchronisation harmonique, dans n'importe quelle partie du corps. La perturbation peut être provoquée par différentes causes qui, alternativement, peuvent être considérées comme des oscillations électromagnétiques dysharmoniques, causant des blocages (bruits), qui interfèrent au fonctionnement normal du corps. Il est maintenant possible d'éliminer ces oscillations dysharmoniques en appliquant des lois de la physique.

Guidé par ces conclusions, au milieu des années 70, des Allemands, le Dr F. Morell, ainsi qu'un autre ingénieur électronicien E.Rache, ont inventé une méthode et un dispositif appelé « MoRa ». La méthode de thérapie NLS est une supplantation de la méthode de « MoRa » pour résoudre le problème du fonctionnement normal du corps lorsqu'il s'agit des maladies aiguës ou chroniques. 

La Metapathie NLS est un des moyens d'influencer le corps par une combinaison des oscillations électromagnétiques à modulations modifiées, émises par les systèmes Metatron NLS 4015 - 4017- 4019 - 4021 - 4025 et Tor Di.

Les scientifiques de l'institut sont alors intéressés par les expériences du prof. S Smith de l'université de Manchester, qui a démontré que l'eau pourrait « se rappeler » des fréquences logiques, lorsqu’elle a été exposée à un rayonnement d’un champ électromagnétique variable, et, capter la structure des informations de ces fréquences pendant une certaine période. Les dernières recherches qui vont dans ce sens sont du prof Hiroshi Ishii qui a prouvé, en 2001, que le verre est capable d'emmagasiner les structures vibratoires de la musique.

Tout ceci corrobore qu'une correction efficace de l'équilibre, dans le corps, peut être obtenue au moyen d'informations enregistrées sur une matrice  ( support neutre ). Les préparations faites à partir de l'information (métasodes) sont des combinaisons spécifiques des fréquences logiques, choisies par l'opérateur, et, sont employées pour fournir des formes galéniques, que l’on rend ainsi prêtes à l'emploi pour un effet direct. Elles sont produites à l'aide de l'appareil, qui transfère l'information spectrale prise à partir des foyers pathologiques vers une matrice neutre, comme de l'eau, de l’alcool, du lactose, des onguents, entre autre.

Nos expériences donnent le verre comme un bon support ainsi que les vins doux. 

Ces supports maintiennent le message jusqu'à plus d'un an.

Les métasodes trouvent ainsi le moyen de réveiller les réserves cachées de la personne. 

Cette méthode est complémentaire d'un  traitement conventionnel.

L’interprétation des résultats est facilitée par des graphiques particuliers.

 

retour